CAMARA LAYE

 

 

 

CAMARA LAYE est un écrivain guinéen né en 1928 à Kouroussa en Guinée et mort en 1980.Il est le descendant d'une famille très attachée aux traditions. Après des études à l'école française, il part à Conakry, la capitale, poursuivre sa scolarité. Titulaire d'un CAP de mécanicien, il tente, sans succès, de devenir ingénieur en France. C'est alors que Camara Laye, qui traverse une période de désarroi, publie L'enfant noir, son premier roman, en 1953 .

Il retourne dans son pays  en 1956 et jusqu'en 1963 occupe des fonctions importantes au ministère de l'Information, avant d'aller s'installer définitivement au Sénégal, où il travailla comme chercheur à l'IFAN. C'est au cours de cette période qu'il rédigea Dramouss (1966) la suite de l'Enfant noir.

Publié au Sénégal où il s'était exilé, son dernier livre, le Maître de la parole (1978), est la transcription d'une épopée orale consacrée à Soundiata, empereur mandingue mort en 1255. Fruit d'une enquête de vingt ans menée auprès des griots malinkés, cet ouvrage précieux nous donne accès à l'une des plus grandes chansons de geste de la tradition négro-africaine.

 

 

Ses Oeuvres :

Le regard du roi, (1954)


Radiance of the king


Maître de la parole. Kuma lafolo kuma, (1980)


The Guardian of the Word

 

 

1994/95 : L'Enfant noir est porté à l'écran par Laurent Chevallier. Le film est tourné en France et en Guinée.

SYNOPSIS
Récit initiatique, ce film est une histoire d'exil, celle que vit tout homme qui se sépare de son enfance.
A Kouroussa, son village natal, entre Madou son père, roi des mécaniciens, Kouda sa mère si douce, et sa bande de copains, Baba fait son apprentissage de la vie, en harmonie avec le monde alentour.
L'arrivée inopinée d'un marchand d'or vient bousculer ce fragile équilibre.
En effet, Baba est en âge de rejoindre la capitale pour continuer ses études.
Il traverse alors toute la Guinée et se rend chez son oncle Moussa à Conakry.
Là, il est pris dans la spirale de la vie urbaine et reçoit de plein fouet le monde moderne et sa violence.